Accueil / Renforcement du système de santé / Développement des infrastructures de santé / pose de la première pierre de l’Hôpital de Référence de Garoua. /

pose de la première pierre de l’Hôpital de Référence de Garoua.

Publié le 03 Oct 2017  

Le Ministre de la santé Publique a posé la première pierre de cet établissement de première catégorie au nom du premier ministre, chef du Gouvernement le 26 septembre 2017.

Accompagné du Secrétaire d’Etat à la Santé Publique, de l’ambassadeur de Corée du Sud et d’un représentant du ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire, André Mama Fouda a posé la première pierre de l’ouvrage lors d’une double cérémonie réunissant les autorités administratives, municipales, élus et élites de la région.

Le projet, étalé sur près de 44 hectares de surface, l’hôpital de référence de Garoua disposera d’une capacité d’accueil de 300 lits, des équipements et technologies de dernière génération en matière de d’imagerie médicale, et de l’ensemble des spécialisations médicales et services, à l’exemple des urgences, chirurgie, obstétrique, laboratoire et psychiatrie, etc. Constitué d’aménagements au design futuristes, il est prévu 28 salles de consultation, cinq salles d’opération, deux accouchements et bien d’autres. L’ensemble desdits travaux vont durer 24 mois, pour un montant de près de 29 milliards de francs CFA, finance par Exim Bank Corée et le gouvernement camerounais. Les travaux seront menés par l’entreprise Samsung C&T consortium.

Dans son mot de circonstance, le Minsanté a indiqué que l’importance du projet dépasse largement le cadre de la seule ville de Garoua, ou même de la Région du Nord. Le niveau de construction et d’équipement a été élaboré afin de permettre une prise en charge des cas sanitaires les plus aigus qui pourraient se poser dans les trois régions du septentrion et même les pays frontaliers que sont le Tchad, la RCA et le Nigeria. Un argument de “tourisme sanitaire” donc, dira André Mama Fouda.

Il faut rappeler que jusqu’ici, les patients atteints de certaines pathologies devaient se faire évacuer à Yaoundé, Douala ou même à l’étranger.

Avec la construction de cet hôpital, le renforcement de la carte sanitaire devient effectif. Cet hôpital deviendra une infrastructure indispensable pour répondre aux besoins en soins médicaux de la région du Nord. À la fois, il constituera une pièce capitale dans le système de santé au Cameroun. Réalisée par la compagnie Coréenne Samsung, ainsi que ses partenaires locaux, c’est un autre symbole de la coopération très étroite entre le Cameroun et la Corée qui est manifestée.

Rappelons que c’est le deuxième projet dans le domaine de la santé, après le centre des urgences de Yaoundé officiellement inauguré en 2015 réalisé par la Corée.

Développement des infrastructures de santé, Dossier spécial, Actualités

CHRACERH : La féc...

Rechercher un document

Nos Partenaires