Accueil / Administration Centrale / Direction de la Pharmacie des Médicament et des Laboratoires / Cérémonie de clôture du projet SIAPS (Système pour l’amélioration de l’accès aux produits et services pharmaceutiques. /

Cérémonie de clôture du projet SIAPS (Système pour l’amélioration de l’accès aux produits et services pharmaceutiques.

Publié le 26 Aug 2016  

Madame le Secrétaire Général du Ministère de la Santé Publique, qu’accompagnait l’Inspecteur Général des Services Médicaux et  Paramédicaux, a présidé en présence du représentant  de l’Ambassadeur des Etats-Unis au Cameroun,  le 25 août 2015 à 15 heures à l’Hôtel Hilton de Yaoundé,  la cérémonie de clôture officielle du projet SIAPS, entendu Système pour l’amélioration de l’accès aux produits et services pharmaceutiques.

L’objectif du SIAPS est de promouvoir et d’utiliser une méthodologie de renforcement des systèmes qui aboutissent à un impact sur la santé à la fois positif et pérenne. C’est un programme financé par l’agence des Etats-Unis  pour le développement international  et dont l’approche technique met l’accent sur les principes de l’initiative globale de la santé, notamment l’amélioration des indicateurs, le suivi et évaluation, le renforcement des capacités des gouvernements et organisations  locales ainsi que l’augmentation de l’appropriation  locale des pays.  Pour ce faire, le cadre conceptuel du programme  SIAPS et ses domaines concernés  reflètent l’interaction  entre les cinq modules constitutifs des systèmes de santé, à savoir la gouvernance, les ressources humaines, l’information, le financement et les prestations de services dont les contenus techniques s’articulent autour du produit pharmaceutique.

Dans son discours de circonstance, Pr. Koulla Shiro Sinata, a salué l’excellente coopération entre les Etats-Unis et le Cameroun à travers les résultats obtenus dans le cadre de la mise en œuvre du projet SIAPS.

« Quatre années de présence à nos côtés. À l’arrivée du SIAPS en 2012, le premier décaissement du Round 10 du Fonds Mondial était lié à des conditions suspensives. Elles étaient liées entre autres au système d’approvisionnement, notamment l’évaluation de la capacité de stockage, le plan d’amélioration du système d’information de gestion logistique et le développement du manuel des procédures de gestion  des achats et des stocks des produits de santé de lutte contre le VIH/ SIDA. Ces restrictions ont pu être levées avec l’aide de SIAPS. Cette aide a consisté à l’appui à l’évaluation de la chaine d’approvisionnement des médicaments et à des propositions concrètes sur l’amélioration à opérer pour une gestion performante des intrants du VIH. Aussi, face aux ruptures fréquentes des ARV, SIAPS a également appuyé le Ministère de la santé publique  pour mettre en place une sous cellule de quantification et de suivi des intrants VIH dont les membres ont été formés sur les processus, les méthodes ainsi que les outils de quantification tels que les logiciels « ForLab », « Quantimed et PipeLine ». Plus récemment, SIAPS s’est investi pour apporter un second souffle à cette sous cellule en proposant une méthodologie de collecte et d’analyse de données, mais aussi de rapportage afin d’aider à des prises de décisions éclairées. Enfin le SIAPS a su trouver une approche de couplage des activités de supervisions formatives avec des réunions de feedback régionales qui ont permis la capacitation des coordonnateurs des CTA, UPEC et sites PTME en leadership et gestion logistique.

En plus des résultats probants obtenus à travers ces trois interventions, l’on peut également mettre à l’actif de SIAPS en ce qui concerne les normes et gestion des intrants :

  • le développement du manuel des procédures de gestion  des achats et des stocks des produits de santé de lutte contre le VIH et SIDA en 2012 ;
  • l’élaboration du  manuel de procédures opérationnelles standard de gestion des médicaments au Cameroun en 2014 en collaboration avec ESTHER AIDS ;
  • l’élaboration en 2016 du manuel de gestion technique des Fonds Régionaux devant intégrer le manuel de gestion administrative, comptable et financière.

Pour le Secrétaire Général du Ministère de la Santé Publique, ces différents documents de normes et procédures de gestion de médicament serviront sans doute à l’amélioration de la gouvernance. S’agissant de la capacitation individuelle et institutionnelle en gestion des intrants VIH, le Projet SIAPS a permis l’amélioration des capacités de stockage de la CENAME par la rénovation des magasins de la gare voyageurs à Yaoundé avec la confection des racks qui ont permis l’absorption de tous les stocks d’intrants VIH du septentrion, la formation de 741 personnes  en gestion des stocks, rapportage et ou en quantification des intrants VIH parmi lesquelles 405 femmes.

Avant de déclarer close les activités du Projet SIAPS au Cameroun, Professeur Koulla Shiro Sinata a rappelé  que « les quatre années d’assistance technique de SIAPS ont été véritablement riches. Elles sont très vite passées mais ont permis à notre pays de beaucoup apprendre. Le projet SIAPS a montré que quel que soit l’ancrage institutionnel d’un projet, le système dans lequel il évolue peut s’en retrouver renforcé. C’est pourquoi, nous allons nous inspirer des leçons apprises et solliciter  les autres partenaires à collaborer davantage conformément à l’esprit de l’appel qui a été lancé à Dakar en novembre 2015 ».

Elle a remercié tous les partenaires techniques et financiers présents pour leur accompagnement indéfectible et a sollicité leur engagement à soutenir davantage les efforts du Cameroun dans la lutte contre le VIH/Sida.

Développement des infrastructures de santé, Dossier spécial, Actualités

CHRACERH : La féc...

Rechercher un document

Nos Partenaires